Cité Blanche

Paris (20)
Date : 2018

Programme : Réhabilitation de
Maître d’ouvrage : Paris Habitat
Maître d’œuvre : Stera Architectures
Surface : SHON 44 973
Montant des travaux : 21 000 000,00 € HT
Calendrier : Livraison Décembre 2018
Profil environnemental : Certification BBC Effienergie. Consommation initiale 130 KWh ep/m²/an. Consommation prévisionnelle 76 KWh ep/m²/an.

Le tissu urbain du quartier Danube se caractérise par trois morphologies distinctes :
Les petites maisons en bande, des ilots fermés, des ilots ouverts.
La cité Blanche fait partie de cette troisième catégorie, à la différence près qu’elle s’en émancipe par l’association des blocs qui la composent. C’est d’ailleurs ce qui lui donne toute son originalité et sa puissance. La Cité Blanche est comme une citadelle dans un quartier composite, un point de repère en forme de rempart à la Vauban qui culmine le Danube et lui donne toute son identité. Il s’agit d’une architecture remarquable et originale qui s’éloigne de la barre sans pour autant parvenir à un éclatement du site. Cet intérêt architectural, unique en son genre, est accentué par un terrain escarpé remarquablement exploité qui donne à chaque habitant un point de vue original.
L’absence de pignon et la juxtaposition des plots de façon répétitive évoquent les plâtres de Malevitch. Nous avons mis en valeur la qualité de l’architecture d’origine.
Notre choix s’est porté sur l’association de trois éléments : le bois, la végétation et l’affirmation du blanc. Le blanc demeure comme l’élément essentiel, à la fois d’origine et moderne. Pour cette raison, nous en avons fait un traitement contemporain intégrant des nuances à réflexions différentes, pour créer le volume, la vie.
L’angle entre la rue Alsace Lorraine et la rue de la Solidarité, donne à voir l’ensemble du site. Nous avons voulu en faire un véritable repère, une sorte de phare fédérateur repérable par tous. L’ajout d’une couverture circulaire abrite un garage deux roues. L’ensemble est recouvert d’un habillage bois naturel perforé qui s’intègre discrètement à la canopée des arbres existants et au bois du bâti.
La nouvelle conception des garde-corps vise à adoucir leur aspect par une intégration systématique dans la trame du revêtement tout en respectant le rythme initial et l’apport lumineux voulus par l’architecte Paul DEPONDT.
Optimiser l’espace loggia revient à en faire une pièce à part entière de nature à améliorer le confort des locataires. Nous avons ainsi créé un espace d’usage attenant à l’appartement fermé par des panneaux de verre sécurisés facilement modulables et nettoyables, la pièce en plus qui vient toujours à manquer !
Dans le respect de l’architecture de 1979 et 1981 le principe ici est de transposer la technique architecturale de préfabrication à notre époque. Cette actualisation marque l’attachement à ce mode de conception destiné à faire l’objet, dans les années futures, d’une protection particulière comme c’est le cas aujourd’hui pour les HBM.

AXONOMETRIE VITRAGE

AXONOMETRIE

DETAIL BALCON

PLAN R1

Partager cette page :